Le spécialiste digital de l'Emploi BTP et Immobilier

Les métiers du BTP


Fiche métier conducteur de travaux

Dans cette fiche métier, retrouvez toutes les informations concernant le métier de conducteur de travaux : les domaines d'activités, les risques, les compétences requises, les formations menant à ce métier, les possibilités d'évolution et le salaire.

Activités

Le conducteur de travaux pilote le projet de construction dans son ensemble. Il coordonne les différentes phases du chantier et assure le suivi de son bon déroulement : tant sur les plans budgétaires, que techniques et humains. Il doit s'assurer du respect des délais et des réglementations en vigueur. Il interagit avec tous les corps de métier intervenant sur le chantier (c'est-à-dire les ouvriers, les techniciens, les ingénieurs, les architectes…).
Le conducteur de travaux passe la majeure partie de son temps sur le terrain. Disponible et mobile, il peut être amené à travailler loin de chez lui tout au long de la durée d'un chantier.
 
Le conducteur de travaux prépare le chantier en amont. Lors de cette première phase, il analyse les plans conçus par les architectes et assiste à des réunions préparatoires auxquelles participent les ingénieurs d'études. Selon les chantiers, le conducteur de travaux choisit lui-même les différents intervenants qui effectueront les travaux ou valide une proposition. Il évalue la main d'œuvre nécessaire et s'occupe des démarches administratives permettant de démarrer le chantier.
 
Pendant la durée du chantier, le conducteur de travaux contrôle le bon déroulement de chaque phase. Il est secondé par le chef de chantier à qui il délègue certaines missions, c'est notamment lui qui se chargera du relai d'informations en direct auprès des ouvriers. Afin de répartir les tâches, le conducteur de travaux travaille également en collaboration avec le chef d'équipe.
 
Le conducteur de travaux gère le chantier jusqu'à la clôture de celui-ci. Il devra alors analyser les différences entre ce qui avait été prévu en amont et la réalisation effective, s'occuper des factures, de la qualité de la construction, de l'archivage des documents concernant le chantier, etc.
Le conducteur de travaux doit parfois gérer plusieurs chantiers en même temps.

Risques du métier

Les principaux risques liés à l'exercice du métier de conducteur de travaux sont :
-          les accidents du travail (chutes, accidents de chantier ou de la voie publique…),
-          les conditions de travail en extérieur,
-          les nombreux déplacements sur le chantier,
-          l'exposition aux bruits des machines, aux produits chimiques,
-          l'intensité du travail en fonction des chantiers en cours,
-          le stress,
-          etc.

Compétences et Qualités

Le conducteur de travaux doit être à la fois quelqu'un de méthodique et de responsable afin d'être en mesure de gérer une équipe, ainsi que tous les problèmes techniques survenant sur un chantier. Ses responsabilités sont très importantes, en termes de respect du budget, de sécurité des ouvriers et de qualité technique de réalisation des travaux.
Ingénieux et débrouillard, le conducteur de travaux sait anticiper les imprévus et est réactif pour trouver une solution qui permettra d'éviter des retards négatifs vis-à-vis des délais, et donc des frais, prévus.
 
Le conducteur de travaux a suffisamment de charisme et d'autorité pour diriger un chantier en se faisant respecter par les différents ouvriers et intervenants extérieurs. Il a le sens du relationnel et de réelles compétences techniques qui lui permettent de travailler avec les différents corps de métier présents sur le chantier. Il explique ses choix avec diplomatie afin d'assurer le maintien d'une bonne ambiance durant la réalisation d'un projet de construction.

Etudes / Formations

Le minimum requis pour devenir conducteur de travaux est un Bac+2. Cependant, un Bac+5 est fortement conseillé. L'accès à ce poste est ainsi facilité, et ne se fait pas seulement par opportunité de promotion interne après plusieurs années d'expérience en partant du poste d'ouvrier, mais en fonction des compétences directement acquises lors de la formation.
 
Les formations au niveau Bac+2 :
-          BTS bâtiment, mention travaux publics, ou études et économie de la construction (à la suite d'un Bac STI génie civil),
-          DUT génie civil, mention bâtiment, ou travaux publics et aménagement (à la suite d'un Bac S),
-          Diplômes de responsable ou conducteur de chantiers (ESTP, chambres de commerce et d'industrie, école ISCO...).
 
Les formations au niveau Bac+3 :
-          Licence Professionnelle, mention métiers du BTP, génie civil, ou chef de chantier.
 
Les formations au niveau Bac+5 :
-          Diplôme d'ingénieur dans le bâtiment ou les travaux publics.
 
Plusieurs écoles spécialisées proposent également des formations, à la suite d'un Bac, en 2, 3 ou 5 ans :
-          L'ESTP (Ecole Spéciale des Travaux Publics),
-          L'ISCO (Institut Supérieur de la Construction).

Plus de formations Conducteur de travaux à retrouver sur Batiactu Formation.

Evolutions

Après plusieurs années d'expérience, le conducteur de travaux peut devenir directeur de travaux, responsable technique, responsable des études, responsable projet, etc.
 

Salaires

Salaire conducteur de travaux par niveau d'expérience (annuel brut) :
DÉBUTANT 31 500 €
DE 1 À 3 ANS 31 500 €
DE 3 À 5 ANS 34 650 €
DE 5 À 10 ANS 37 800 €
PLUS DE 10 ANS 42 557 €
 
 
Découvrez plus d'infos sur les salaires des conducteurs de travaux par région (annuel brut).

VOIR LES OFFRES D'EMPLOI DE CONDUCTEUR DE TRAVAUX
 
 
imprimer envoyer
 

Trouvez un travail de conducteur-de-travaux