Le spécialiste digital de l'Emploi BTP et Immobilier

Les métiers du BTP


Fiche métier électricien bâtiment

Retrouvez toutes les informations concernant le métier d'électricien du bâtiment : les domaines d'activités, les risques, les compétences requises, les formations menant à ce métier, les possibilités d'évolution et le salaire.
 

Activités

L'électricien du bâtiment, aussi connu sous le nom d'électricien installateur, s'occupe, comme son nom l'indique, de mettre en place les câbles et installations électriques dans tous types de bâtiments (maisons, entreprises, espaces hospitaliers, centres commerciaux…). Il pose également les câbles informatiques, ainsi que les équipements de téléphonie et de vidéosurveillance, etc.
 
Il travaille aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. La sécurité est au cœur de son métier.
Sur un chantier d'envergure, l'électricien se sert des plans réalisés par les ingénieurs ou les architectes. Il peut, par exemple, être amené à poser des câblages, installer des canalisations, raccorder des pièces, mettre en place des réseaux de distribution, etc.
 
L'électricien travaille au quotidien dans le respect des normes QSE (Qualité, Sécurité, Environnement). Ses missions consistent à :
-          étudier les plans pour déterminer l'emplacement des installations électriques (câbles, disjoncteurs, armoires électriques, interrupteurs, prises…),
-          poser les installations électriques dans le respect des normes de sécurité, et effectuer les raccordements nécessaires,
-          effectuer différents tests afin de s'assurer du bon fonctionnement de ses installations électriques,
-          participer à la mise en service des installations avec le client et le chef de chantier,
-          s'occuper de la maintenance et des réparations en cas de panne.
 
Sur un chantier de rénovation d'un bâtiment, l'électricien est également amené à remplacer les anciennes installations qui ne sont plus conformes aux normes de sécurité actuelles.
Le domaine d'expertise de l'électricien s'étend désormais à la domotique avec une préférence des clients pour les automatismes qui prend rapidement de l'ampleur. Ce secteur nécessite une adaptation des électriciens afin de répondre à une demande technique existante.
 

Risques du métier

Outre les mauvaises postures qui peuvent engendrer des douleurs physiques et des problèmes de santé, les risques d'accident liés au métier, sont généralement causés par :
-          des chutes : dans des escaliers, depuis une nacelle, ou un escabeau,
-          des outils mal rangés, ou mal entretenus,
-          des dispositifs de sécurité et de protection (gants, masques, bouchons pour oreilles, lunettes de protection…) non mis en place,
-          à la proximité des installations électriques,
-          etc.

Compétences et Qualités

Afin de ne pas perdre de temps, tout en faisant un travail impeccable, un électricien à besoin d'être quelqu'un de méthodique et d'organisé. Pour fidéliser sa clientèle, qu'il travaille pour des particuliers, des entreprises ou des collectivités, l'électricien a besoin d'un bon relationnel. Il en va de même lorsqu'il travaille en équipe.
 
Il doit avoir une bonne vue, puisque son travail est minutieux. Il doit également être très disponible afin d'être à même de répondre rapidement aux demandes des clients en cas de panne d'électricité, par exemple.
Rigueur et vigilance lui sont nécessaires, dans ce métier où la sécurité n'est pas négligeable.
 
L'électricien doit être suffisamment polyvalent pour être capable de répondre à tous types de demandes, du remplacement d'éléments défectueux à la mise en place d'un réseau d'éclairage public, en passant par le dépannage d'installations électriques, ou encore des réglages électriques, etc.
 

Etudes / Formations

Pour devenir électricien, la formation minimale requise est l'obtention du CAP. Une alternative davantage polyvalente est le Bac Professionnel, il facilitera l'accès aux postes d'encadrement.
 
Les possibilités au niveau CAP :
-          CAP préparation et réalisation d'ouvrages électriques. Ce diplôme est accessible après la troisième, il se prépare en deux ans, en apprentissage ou dans un lycée professionnel.
-          BCP (brevet de compagnon professionnel) installateur en équipements électriques.
-          CQP électricien monteur installateur courants faibles.
 
Les possibilités au niveau BAC :
-          Bac pro MELEC métiers de l'électricité et de ses environnements connectés. Ce diplôme garantit une bonne maîtrise dans tous les domaines de l'installation et de la maintenance électrique. Après plusieurs années d'expérience, les fonctions d'encadrement d'une équipe sont facilement accessibles.
-          BP installations et équipements électriques.
-          BTM installateur en équipements électriques.
 
Les possibilités de niveau BAC+1 :
-          MC technicien en énergies renouvelables, option énergie électrique ou option énergie thermique.
Les possibilités de niveau BAC+2 :
-          Certificat d'école : responsable de chantier en installation électrique.
Les BTS FED et électrotechnique sont également fortement appréciés parmi les formations diplômantes du bâtiment.

Plus de formations Electricien à retrouver sur Batiactu Formation.
 

Evolutions

Après plusieurs années d'expérience dans le métier, l'électricien peut envisager de devenir chef d'équipe ou se mettre à son compte.
Grâce au développement de la domotique notamment, c'est un secteur où le manque d'emploi n'est pas un problème puisque la multiplication des installations d'équipements électriques lui incombe.*
 

Salaire

Salaire électricien du bâtiment par niveau d'expérience (annuel brut) :

DÉBUTANT 19 834 €
DE 1 À 3 ANS 19 834 €
DE 3 À 5 ANS 21 817 €
DE 5 À 10 ANS 23 801 €
PLUS DE 10 ANS 26 796 €

Retrouvez le Salaire électricien du bâtiment par région (annuel brut)

VOIR LES OFFRES D'EMPLOI D'ELECTRICIEN



Trouvez un travail d'Electricien




Créez une alerte e-mail pour recevoir
toutes nos nouvelles opportunités