Le spécialiste digital de l'Emploi BTP et Immobilier

Les métiers du BTP


Fiche métier maçon

Dans cette fiche métier, retrouvez toutes les informations concernant le métier de maçon : les domaines d'activités, les risques, les compétences requises, les formations menant à ce métier, les possibilités d'évolution et le salaire.
 

Activités

Le maçon est l'un des premiers intervenants sur tout chantier de construction. À la suite du terrassier (effectuant la préparation du sol, ainsi que le terrassement). Le maçon se charge du gros œuvre en construisant l'ossature du bâtiment : ses fondations et ses éléments porteurs. La réussite d'un chantier dépend donc, en bonne partie, de la qualité de travail du maçon.
 
Il met en place les murs, les cloisons et les dalles de maisons, d'immeubles, de constructions industrielles, d'ouvrages d'art, etc. Il pose les parpaings, les briques ou les pierres et les fixe avec du ciment ou du mortier, dans le respect des plans de construction fournis au début du chantier. Il doit veiller attentivement aux niveaux et à l'aplomb du bâtiment qu'il construit. Pour les chantiers industriels, il est amené à poser des armatures en fer avant le bétonnage, ou à réaliser des moules et des coffrages pour couler le béton.
Le maçon travaille également sur des chantiers de rénovations, d'entretien, de réhabilitation et de démolition. Sur certains chantiers, il peut également remplacer le couvreur, voire même le charpentier.
 
En fonction de la taille du chantier sur lequel il travaille, le maçon peut effectuer sa mission seul ou en équipe. La plupart des tâches l'oblige à travailler debout, sur des échafaudages, ou dans des trous creusés dans le sol. Le maçon a souvent besoin de porter des charges et travaille majoritairement en extérieur. Les réglementations, les techniques et le matériel évoluant rapidement, les conditions de pratique de ce métier s'améliorent régulièrement.
Le maçon travaille sous les ordres d'un chef de chantier et, dans la plupart des cas, il est salarié d'une entreprise. Il peut être amené à travailler loin de chez lui, lorsque sa mission l'envoie sur un chantier important de travaux publics par exemple.
 
Les difficultés de ce métier sont de :
-          porter des charges lourdes,
-          travailler debout sur les échafaudages,
-          travailler en extérieur en permanence,
-          être mobile pour se rendre d'un chantier à un autre.

Risques du métier

Les principaux risques du métier de maçon sont liés :
-          aux nombreux déplacements sur les chantiers (chutes, utilisation des machines…),
-          à de mauvaises postures, des positions contraignantes, des gestes répétitifs, des vibrations causées par les outils…,
-          au travail sur des échelles ou échafaudages (chutes),
-          au travail en extérieur (et aux conditions climatiques),
-          à la toxicité de certains produits chimiques auxquels il est exposé,
-          aux poussières de ciment,
-          aux risques de co-activité de plusieurs professions agissant en simultané sur le même chantier,
-          etc.

Compétences et Qualités

Un maçon doit être rigoureux et polyvalent. Le chantier commence par son intervention, lui incombe donc la responsabilité de son bon démarrage avec une bonne maîtrise de son temps. Il doit connaître et respecter les consignes et les plans, ainsi que les techniques de maçonnerie liées aux divers matériaux qu'il utilise.
 
Un maçon doit également être robuste. Une bonne condition physique et des qualités comme la prudence et le respect des règles de sécurité sont nécessaires pour exercer ce métier. Il doit être en mesure de porter des charges si besoin est.
Un maçon doit être disponible et capable de s'adapter aux offres de travail : il doit en effet se déplacer au gré des chantiers, et peut être contraint de travailler loin de son domicile durant plusieurs mois consécutifs.
 

Etudes / Formations

Pour devenir maçon, la formation la plus suivie est le CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle) maçon. Ce niveau d'études est le minimum à atteindre pour devenir maçon. Il existe plusieurs autres possibilités au niveau CAP :
-          CAP constructeur en béton armé du bâtiment,
-          CAP constructeur en ouvrages d'art,
-          BP maçon,
-          BP (Brevet Professionnel) métiers de la piscine,
-          BP métiers de la pierre.
 
Au niveau Bac :
-          Bac Pro technicien du bâtiment (organisation et réalisation de gros œuvre),
-          Bac Pro interventions sur le patrimoine bâti (option maçonnerie),
-          TP (Titre Professionnel) maçon du bâti ancien,
-          TP chef d'équipe gros œuvre,
-          TP maçon spécialisé en pierre calcaire.
 
Et au niveau Bac+2 :
-          BTS (Brevet de Technicien Supérieur) bâtiment.
Pour devenir maçon, les formations suivies en apprentissage sont recommandées. Elles permettent d'entrer directement dans la vie active, et les apprentis se voient souvent offrir une offre d'embauche par l'entreprise à la fin de leur formation.

Plus de formations Maçon à retrouver sur Batiactu Formation.

Evolutions

Après plusieurs années d'expérience, un maçon peut devenir chef d'équipe, ou chef de chantier s'il travaille dans une entreprise du bâtiment, ou bien se mettre à son compte en tant qu'artisan en maçonnerie. Des compétences en gestion et en compatibilité lui seront alors nécessaires.

Salaire

Salaire maçon par niveau d'expérience (annuel brut) :
DÉBUTANT 19 822 €
DE 1 À 3 ANS 19 822 €
DE 3 À 5 ANS 21 804 €
DE 5 À 10 ANS 23 786 €
PLUS DE 10 ANS 26 780 €
 
 
Découvrez le tarif de facturation du maçon (par travaux et horaire) ou son salaire par région.

VOIR LES OFFRES D'EMPLOI DE MAÇON



Trouvez un travail de Maçon




Créez une alerte e-mail pour recevoir
toutes nos nouvelles opportunités