Le spécialiste digital de l'Emploi BTP et Immobilier

Les métiers du BTP


Fiche métier couvreur

Dans cette fiche métier, retrouvez toutes les informations concernant le métier de couvreur : les domaines d'activités, les risques, les compétences requises, les formations menant à ce métier, les possibilités d'évolution et le salaire.
 

Activités

Sur les chantiers de construction ou de rénovation, le couvreur s'occupe des toitures, afin de les protéger contre les intempéries. Il pose également l'isolation thermique qui s'insère sous les toits. Il travaille aussi bien pour des maisons en construction, que pour des immeubles à rénover, ou encore des monuments historiques.

Le travail du couvreur est avant tout manuel. Il se fie aux plans qu'il a reçus pour effectuer son travail.
Dans un premier temps, le couvreur prépare son chantier : c'est-à-dire les échafaudages et tous les préparatifs de sécurité. Il installe des lattes de bois sur la charpente et prépare tous les liants (ciment, plâtre, chaux…) dont il aura besoin lors de son intervention, ainsi que sa surface de travail.

Le couvreur pose ensuite les matériaux. Il peut s'agir de tuiles ou d'ardoises, mais aussi de zinc, de tôle, de verre ou encore de plomb, etc. Il connaît parfaitement les techniques d'installation de chaque matériau, ainsi que les outils adaptés. La précision de la réalisation de son intervention est très importante, puisqu'elle sera la couche finale et étanche protégeant le bâtiment des intempéries.
Le couvreur pose ensuite les accessoires de toiture : c'est-à-dire les chéneaux et les gouttières pour l'évacuation des eaux de pluie, mais aussi les lucarnes ou les raccords de cheminée, etc. Il peut également être amené à poser des éléments ornementaux comme un coq d'église ou une girouette.
En cas de dégâts, causés par une tempête par exemple, le couvreur s'occupe des réparations nécessaires sur la toiture (remplacement de tuiles cassées, etc.). Il travaille en extérieur tout au long de l'année, dans des positions plus ou moins inconfortables. Spécialiste du bâtiment, il exerce son métier dans le respect des normes de sécurité en vigueur.
Il travaille généralement en équipe, pour des entreprises du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) ou à son compte. Il doit être mobile et disponible, puisqu'il peut-être envoyé sur un grand chantier loin de chez lui.
 

Risques du métier

Les principaux risques liés à l'exercice du métier de couvreur sont liés :
-          aux chutes (de hauteur depuis un toit, mais aussi depuis le sol),
-          aux outils et aux machines présents sur le chantier,
-          à l'exposition à des produits chimiques, à des poussières de matériaux,
-          aux conditions de travail en extérieur,
-          à l'exposition aux bruits des machines,
-          à de mauvaises postures de travail,
-          etc.
-           

Compétences et Qualités

Pour exercer son métier, le couvreur doit avoir une parfaite maîtrise et connaissance de tous les matériaux dont il peut avoir besoin sur tous types de chantier. Il connaît également les techniques de pose propre à chacun de ces matériaux, et sait choisir les matériaux en fonction des besoins du client, et du lieu où est installé le bâtiment à recouvrir (tuiles ou ardoises en fonction des traditions régionales par exemple, mais aussi climat, etc.).

Des compétences en termes de géométrie et de dessin sont nécessaires au couvreur, pour qu'il soit en mesure de réaliser des plans, faire des relevés et des calculs, etc.
Habile et prudent, le couvreur travaille la plupart du temps en hauteur. Il doit donc avoir le sens de l'équilibre. Un esprit d'équipe est préférable, ainsi qu'une capacité à prendre ses responsabilités.
 

Etudes / Formations

La formation de base requise pour exercer le métier de couvreur est le Certificat d'Apprentissage Professionnel. Il en existe deux :
-          le CAP couvreur,
-          Le CAP étancheur du BTP (Bâtiment et Travaux Publics).
Cette formation peut être complétée d'une Mention Complémentaire en zinguerie.
D'autres parcours sont possibles. Les Brevets Professionnels permettent notamment d'obtenir un niveau de compétences supérieur, et éventuellement, en fonction de la formation choisie, des capacités de gestion d'entreprise.
 
Les formations au niveau Bac :
-          Bac Pro intervention sur le patrimoine bâti (option couverture),
-          Brevet Professionnel étanchéité du bâtiment,
-          Brevet Professionnel de couvreur,
-          Brevet de Maîtrise métiers de la piscine.
Les formations au niveau Bac+2 :
-          BTS (Brevet de Technicien Supérieur) bâtiment,
-          BTS charpente-couverture,
-          BTS enveloppe du bâtiment (façade et étanchéité).

Plus de formations Couvreur à retrouver sur Batiactu Formation.

Evolutions

Après plusieurs années d'expérience, un couvreur a la possibilité de créer sa propre entreprise ou de se spécialiser :
-          soit dans un matériau, en devenant zingueur, ardoisier, spécialiste en monuments, tuilier, etc.
-          soit en devenant revêtisseur-étanchéiste, plombier-zingueur, etc.
Pour devenir chef couvreur, il devra suivre une formation complémentaire en gestion de chantier, de type Brevet Professionnel, Brevet de Technicien Supérieur ou Brevet de Maîtrise.
 

Salaires

Le salaire de couvreur par niveau d'expérience (annuel brut) est :
DÉBUTANT 19 822 €
DE 1 À 3 ANS 19 822 €
DE 3 À 5 ANS 21 804 €
DE 5 À 10 ANS 23 786 €
PLUS DE 10 ANS 26 780 €
 
 
Découvrez le salaire de couvreur par région et le tarif des couvreurs par chantier et m2.

VOIR LES OFFRES D'EMPLOI DE COUVREUR
 
 
imprimer envoyer
 

Trouvez un travail de couvreur